blue_guardian Index du Forum
blue_guardian Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue 
Bienvenue sur le forum Blue-Guardian :-) se forum est destiné aux joueurs de l'équipe Blue-Guardian !!
Jeux vidéo et console de l'équipe

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    blue_guardian Index du Forum -> Blue-Guardian -> Taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Adralamec
Chef Blue-Guardian

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2009
Messages: 61

MessagePosté le: Sam 26 Déc - 15:51 (2009)    Sujet du message: Jeux vidéo et console de l'équipe Répondre en citant

Voilà nouveau subjet ou l'on discute des jeux vidéo et console :
Je commence avec la xbox 360

FABLE II


Un de mes jeux préférer
Plate-forme : Xbox 360 (X360)
Etat : Disponible
Date de sortie : 24 Octobre 2008

Genre : Action/Aventure
Développeur : http://blueguardian.xooit.fr/images/company-166.html
Editeur : Microsoft Games Studios
Evaluation PEGI : 16
Jouable à plusieurs : Oui
Support : DVD
Sauvegarde : Sur le DD ou carte mémoire
60 Hz possible : Oui
Nombre de joueur : 1 à 2
Nombre de Disque : 1
Option Sonore : Dolby Digital
Format de l'Ecran : Compatible 1080p
Textes Ecran : Français
Doublages : Français




Résumer :

Fable, ou l'un des jeux le plus controversés de la génération précédente : Etait-ce un excellent action-RPG enchanteur à souhait, à l'expérience unique, ou le Project Ego mutilé qui a déçu beaucoup de monde suite aux promesses faramineuses mais non tenues de Peter Molyneux qui nous ont fait longtemps rêver ? La suite est enfin entre nos mains, et cette fois-ci avec des promesses plus mesurées que le designer anglais a tenu à respecter de bout en bout, afin de faire de ce Fable 2 ce qu'aurait dû être Project Ego au départ. La Fable peut (re)commencer. Sera-t-elle belle ?



Note :
17/20


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 26 Déc - 15:51 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
zabuza²
Assassin Blue Gardian

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2009
Messages: 137
Localisation: DIjon devant son écran de pc lol

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 22:03 (2010)    Sujet du message: Jeux vidéo et console de l'équipe Répondre en citant

* Descriptif :Final Fantasy XII est un jeu de rôle sur Playstation 2. Douzième volet de la série, il se distingue de ses prédécesseurs par une nouvelle approche des combats, vous permettant d'être plus libre de vos mouvements et de ne plus être coupé de votre action dans le jeu. Parcourez le vaste monde du titre pour découvrir une histoire riche en rebondissements et en magie.
* Editeur : Square Enix
* Développeur : Square Enix
* Type : Jeu de Rôle
* Sortie France : 22 février 2007
(31 octobre 2006 aux Etats-Unis)
* Classification : Déconseillé aux - de 16 ans

Final Fantasy XII Playstation 2Final Fantasy XII Playstation 2Final Fantasy XII Playstation 2Final Fantasy XII Playstation 2Final Fantasy XII Playstation 2Final Fantasy XII Playstation 2Final Fantasy XII Playstation 2Final Fantasy XII Playstation 2

Il nous aura fait souffrir ce douzième épisode de Final Fantasy en nous imposant une attente interminable pour se livrer enfin à nous dans une version entièrement localisée. Des mois, pour ne pas dire des années de patience, avant de découvrir l'épisode le plus audacieux de toute la saga. Un chef-d'oeuvre incontestable qui nous précipite sans crier gare dans un ailleurs où la magie, l'aventure et la poésie n'ont plus de retenue quand il s'agit de nous entraîner au-delà des limites de ce que peut faire un RPG pour nous étonner.
Final Fantasy XII

A quelques heures de sa disponibilité dans l'hexagone, tellement de choses ont été dites et écrites sur Final Fantasy XII que vous savez sûrement déjà tout que vous souhaitiez savoir concernant ce douzième épisode. La raison qui vous a poussé à lire ce test n'a donc sûrement rien à voir avec la curiosité, mais elle trahit sans doute plutôt une envie de pousser l'impatience jusqu'à son paroxysme avant de vous lancer à votre tour dans l'aventure. L'idée de ce test n'est donc pas de vous convaincre ou non de succomber à l'attrait de cet opus, mais seulement de faire le point sur tous les éléments qui font de Final Fantasy XII un RPG hors normes qui mérite largement la confiance et les espoirs que tant de joueurs ont placé en lui.

Test Final Fantasy XII Playstation 2 - Screenshot 642"Malgré leur étendue, les environnements grouillent de vie."

Les choix effectués par le studio Square Enix n'ont pas toujours fait l'unanimité, et pour se limiter à la série des Final Fantasy en particulier, la sortie des derniers épisodes en date a suffi à semer le trouble dans le cœur des plus fervents nostalgiques. Qu'il s'agisse du cas FFX-2 pour son approche à la limite du raisonnable ou du MMORPG FFXI snobé par les puristes, la saga de Sakaguchi ne suscite plus cette confiance aveugle que lui témoignaient les fans ces dernières années. Pour garantir son succès, FFXII se devait donc de trouver le juste compromis entre tradition et modernité, avec l'objectif de parvenir à surprendre son public sans pour autant se débarrasser de tout ce qui caractérise la saga depuis ses origines. Quant à savoir si le pari est réussi, la réponse me paraît évidente, même si chacun se fera seul juge de la valeur du jeu.

Test Final Fantasy XII Playstation 2 - Screenshot 643"Apprenez à enchaîner les techniques de Myste."

En passant entre les mains de Matsuno, l'univers de Final Fantasy XII ne pouvait que retrouver les couleurs enivrantes d'Ivalice, donnant ainsi l'occasion à l'auteur d'élargir encore plus sa vision d'un monde qui se limitait jusque-là aux épisodes Tactics et Tactics Advance. A mi-chemin entre la fantasy et la science-fiction, le titre baigne dans une atmosphère saisissante empreinte de grandeur et de variété. Sur fond d'une guerre entre royaumes propice aux complots et aux trahisons, Ivalice héberge une myriade de peuplades qui s'efforcent tant bien que mal de mener une existence paisible malgré les tensions qui les divisent. Dans un tel contexte, que l'on prenne le cas d'une princesse dépossédée de tout, d'un gamin obnubilé par ses rêves d'évasion, d'un pirate de l'air narcissique ou d'un ancien général en fuite, les enjeux sont tout autant sujets à compromis.

Test Final Fantasy XII Playstation 2 - Screenshot 644"Le système de Gambits évite d'avoir à choisir systématiquement ses commandes dans le menu."

L'histoire trouvera cependant le moyen de rassembler ces personnages unifiés par leur désir de justice et leur volonté de s'en sortir, mais ils ne seront pas les seuls à s'embarquer dans cette aventure à l'issue incertaine, et c'est seulement au prix de maints sacrifices qu'ils trouveront le moyen de retourner les cartes de leur destin. Que dire, sinon que le scénario de Final Fantasy XII est sans doute l'un des plus sérieux et des plus ambitieux que l'on ait pu voir dans un RPG. La trame évite ainsi de s'attarder sur des considérations superflues pour insister davantage sur les enjeux politiques et les tourments qui torturent les différents protagonistes de l'intrigue. Dans ces conditions, l'histoire se contente simplement d'esquisser les sentiments personnels de chacun en laissant le soin au joueur d'imaginer lui-même ce qu'il peut y avoir derrière les non-dits et les regards les plus expressifs.

Test Final Fantasy XII Playstation 2 - Screenshot 645"Duel contre un juge à bord du vaisseau Leviathan."

Il faut dire que Square Enix n'a pas lésiné sur les moyens pour rendre son nouveau FF absolument magnifique, poussant la PS2 dans ses derniers retranchements. S'il est vrai que l'aliasing nuit un peu à la qualité de l'image, on n'en reste pas moins stupéfait par la finesse des graphismes et la majesté des cinématiques en images de synthèse. Le plus incroyable est que la beauté de ces séquences renversantes n'atténue en rien la qualité des autres scènes réalisées avec le moteur du jeu. La modélisation des personnages affiche une somme de détails tellement faramineuse qu'on ne peut s'empêcher de zoomer constamment au plus près de l'action. L'univers non plus n'est pas en reste, puisque les paysages ont beau s'étendre à perte de vue, les environnements font tous preuve d'inspiration et procurent un sentiment de liberté qui faisait cruellement défaut aux derniers épisodes de la série. Explorer les territoires reculés d'Ivalice offre un dépaysement constant, le rendu choisi n'étant jamais trop réaliste pour éviter que le jeu ne se dépossède du charme de la fiction.

Test Final Fantasy XII Playstation 2 - Screenshot 646"La grille des permis offre une personnalisation entièrement libre."

C'est un fait, FFXII s'adresse à un public plus mature que les précédents volets de la série et n'hésite pas à mettre en avant une intrigue complexe et une atmosphère pesante, quitte à s'affranchir d'une certaine frange de joueurs surpris par le manque d'insouciance de cet opus. Cette approche inattendue se marie néanmoins parfaitement avec l'utilisation d'éléments appartenant directement à la mythologie de la série, le résultat obtenu n'étant jamais ni bancal ni mal assorti. Le bestiaire classique s'enrichit ainsi d'une multitude de créatures intimidantes qui savent s'organiser entre elles pour vaincre par le nombre. Les modifications radicales opérées dans le système de jeu rendent obsolètes la plupart des stratégies adoptées dans les anciens Final Fantasy. Désormais, il faut apprendre à réfléchir autrement, et aborder l'exploration d'une zone comme une véritable chasse où le meilleur moyen d'anéantir sa proie est de l'isoler pour éviter qu'elle ne fasse appel à ses congénères. Il faut garder à l'esprit que le jeu emprunte autant aux MMORPG qu'aux RPG traditionnels, et pas seulement dans le fait que les combats se déroulent en temps réel sans qu'il n'y ait de scission entre les phases de combat et d'exploration. Un bouleversement majeur qui risque forcément de perturber n'importe quel habitué de la série, mais qui se justifie au bout de quelques heures seulement, le temps de réaliser à quel point le système établi est réfléchi de manière à favoriser le plus possible le plaisir de jeu en évitant tout temps mort inutile.

Test Final Fantasy XII Playstation 2 - Screenshot 647"Ivalice, la patrie des Chocobos."

Pour rentrer dans des choses plus concrètes, il faut déjà parler du système de gambits qui constitue sans doute l'une des meilleures trouvailles de cet épisode. Ce n'est pourtant pas l'aspect le plus engageant de Final Fantasy XII, compte tenu de sa relative complexité, mais il est à ce point indissociable du système de combat qu'il serait hérétique de terminer le jeu sans l'exploiter au maximum. L'idée première est de permettre au joueur de s'affranchir des actions les plus récurrentes en les automatisant. Un menu vous autorise ainsi à programmer n'importe quelle action relative à tel ou tel personnage. En demandant aux membres du groupe d'attaquer systématiquement l'ennemi ciblé par le leader ou de lancer un sort de soin lorsque les points de vie d'un allié tombent en-dessous d'un certain seuil, vous n'aurez plus besoin de passer à chaque fois par le sous-menu pour valider au fur et à mesure les commandes d'action de vos personnages. Vous pourrez ainsi intervenir plus rapidement en cas d'imprévu, sachant qu'il est préférable d'opter pour un mode semi-actif qui fige le déroulement du combat le temps que vous choisissiez la commande voulue. Bien sûr, le système de gambits peut s'étendre à des choses plus spécifiques, comme utiliser tel objet pour rétablir le statut d'un allié victime d'une altération d'état, ou recourir à une magie en particulier si un ennemi est faible contre elle. En théorie, le système autorise une infinité de possibilités, la seule contrainte étant l'obligation d'acheter les gambits en question pour pouvoir les utiliser.

Test Final Fantasy XII Playstation 2 - Screenshot 648"Plusieurs invitiés viendront se joindre temporairement au groupe."

Tout s'achète dans Final Fantasy XII et l'argent ne s'obtient qu'en troquant les restes des ennemis vaincus aux marchants itinérants. D'autant que si les armes coûtent cher, il faut aussi économiser en parallèle pour s'acheter de nouvelles magies puisqu'elles ne s'obtiennent pas directement en montant de niveau. C'est là que la grille des permis entre en jeu, son rôle étant de limiter l'utilisation des pièces d'équipement et des magies à celles que vous aurez choisies de dévoiler pour chaque personnage individuellement. Le système permet ainsi de personnaliser de manière complètement libre l'évolution des membres de son groupe, même s'il faut combattre à n'en plus finir pour acquérir les points nécessaires à l'activation de tel ou tel permis. La grille est aussi l'endroit où vous pourrez débloquer les invocations des Eons que vous avez vaincus, sans oublier les mystes qui font office d'attaques spéciales. A l'instar des autres éléments évoqués dans ce paragraphe, la gestion des mystes mériterait d'être détaillée plus en profondeur, c'est pourquoi je me permets de vous renvoyer vers le dossier consacré à Final Fantasy XII pour toute information complémentaire, le test ne faisant que présenter les arguments du jeu sans s'attarder sur tel ou tel point en particulier.

Test Final Fantasy XII Playstation 2 - Screenshot 649"Les trois personnages en réserve peuvent prendre le relais à tout moment."

Vous imaginez bien qu'il y aurait encore bien des choses à dire sur ce titre, mais il est temps à présent de conclure. Les jours à venir, vous allez les passer avec un jeu qui vous fera oublier toute notion du temps, et il vous faudra sans doute une bonne centaine d'heures pour vous en remettre. Mais vous ne serez pas seul pour autant, car les rencontres faites en Ivalice ont ce quelque chose d'authentique qui vaut la peine d'y investir du temps pour s'y consacrer sans regret. Et lorsque vous saurez comment s'achève l'histoire, vous envierez ceux qui demain ou dans un mois, voire dans des années, lanceront le jeu pour la première fois pour s'aventurer à leur tour dans cet univers propice à l'imagination. Vous serez alors heureux, à ce moment-là, de ne pas être passé à côté.


Note Générale 19/20

On pourra dire tout ce qu'on voudra, Final Fantasy XII est le fruit d'un travail d'acharnés et de passionnés dont la seule ambition est de donner vie à un univers fascinant, et accessoirement à l'un des RPG les plus mémorables que l'on ait vu sur console. Le résultat sera sûrement au-delà des attentes de la plupart des joueurs, à l'inverse il ne correspondra peut-être pas à ce que d'autres espéraient, mais la moindre des choses est d'aller jusqu'au bout pour se faire sa propre opinion.

Moi je dis vive la playstation deux, c'est la meilleur de sony ^^


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:11 (2018)    Sujet du message: Jeux vidéo et console de l'équipe

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    blue_guardian Index du Forum -> Blue-Guardian -> Taverne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com